Enseignement de base

retour à la liste

De la lumière de Noël... - 24.12.2012

...au baptême dans le Saint-Esprit

Hier, lors du dernier dimanche de l’Avent 2012, notre Pasteur nous délivra un fort beau et puissant message consacré à la révélation progressive de la lumière de Noël, de la lumière de Jésus, dans la Bible. Cela commence juste après la chute de l’homme, au jardin d’Eden, par une première prophétie, dans la Genèse 3, v. 15, où Dieu dit : Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. C’est déjà une annonce du mystère de notre Rédemption, qui sera révélé progressivement jusqu’au dernier verset de la Bible telle que nous la connaissons, dans Apocalypse 22, v. 21 : Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous !
 
Je ne prétends pas vous restituer ici un quelconque reflet du message original de notre Pasteur. Ce ne serait tout simplement pas possible. Mais je reste sous l’impression très forte de ce message, et de son exhortation vibrante à rechercher et à accueillir dans nos cœurs la lumière de Jésus. Jean 7, v. 37 - Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.
38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.
39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.
40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient : Celui-ci est vraiment le prophète.
 
Pour l’instant, je ne vous ai cité aucun verset parlant de lumière, mais ça va venir. Il faudra attendre Jean 8, v. 22, pour trouver l’affirmation suivante : Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
 
A nous de chercher, puis de recevoir cette lumière dans notre cœur, de faire l’expérience, justement, du baptême du Saint-Esprit, qui n’est pas quelque chose de compliqué, mais de très intime, simplement. Le Saint-Esprit, selon mon expérience, ne nous est plus naturel, puisque notre nature humaine est d’abord déchue. Mais l’être humain peut chercher l’endroit de son intimité où Dieu le rejoint, prendre conscience de son état d’indignité, s’en repentir (c’est pénible pour notre orgueil, mais nécessaire), puis s’ouvrir à l’amour de Dieu, qui passe nécessairement par la croix de Golgotha, celle sur laquelle Jésus est mort. Puis il est ressuscité dans un corps de gloire… Alors, il y a quelque chose d’impossible à réaliser par nous-mêmes, mais qui nous est cependant demandé. Il faut donc nécessairement nous tourner vers le Saint-Esprit pour que notre nature humaine soit acceptée (telle qu’elle est) puis surnaturellement transformée (et qu’elle commence à être telle qu’elle sera un jour) . Alors, vous pourrez vivre Romains 12, v. 1 - 2:  - 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
 
Prions selon ce que nous inspirent ces Paroles.
 
Bien à vous
 
Fred, EEE
          
Patrick Fontaine Franck Alexandre Connaitre Dieu Dieu TV